Non, tu ne céderas pas à la tentation du paintball sauvage

Paintball sauvage

Commençons par définir le paintball sauvage pour être très clair : Il s’agit de la pratique du paint sur des terrains non autorisés, sans délimitation du terrain par des filets de sécurité, et le plus souvent pas vraiment sans organisateur responsable.

Dis comme ça, cela parrait aberrant de faire du paintball sauvage. Pourtant cela se pratique encore beaucoup. Il y’a encore 5 ans, il n’y avait pas autant de terrain qu’aujourd’hui, les structures n’étaient pas aussi organisées, et oui le paintball se pratiquait pas mal dans des sous bois, à l’arrache, au risque de rencontrer des promeneurs.

Parce que le problème du paintball sauvage se situe bien là, le manque de structure fait que vous pouvez croiser à tout moment des personnes qui elles ne veulent pas vous croiser ! Même si vous êtes perdus au milieu de la creuse, qui vous dit que vous ne croiserez pas un promeneur à la recherche de champi !

Alors oui jouer sur un terrain légal va certainement vous couter un peu plus cher, vous faire faire un peu plus de kilomètres, mais voila pourquoi il ne faut pas céder à la facilité du paintball sauvage :

  • Le défaut d’assurance : c’est comme rouler en voiture sans assurance, c’est simplement débile et irresponsable, allez blesser quelqu’un gravement, et vous le paierez toute votre vie.
  • La sécurité des autres personnes est primordiale, un promeneur sur le terrain qui se prend une bille perdue peut causer d’énorme dégâts

    Arbitre sur un terrain de paintball

    Copyright Canavy Photography

  • Je vois régulièrement des « petits accidents » sur les terrains (la plus part du temps du aux chutes : poigné cassé, entorse, etc), et très souvent les organisateurs et pompiers interviennent très rapidement. Vous faites comment sur un terrain éloigné de tout, ou vous ne capterez peut être pas de réseau ? Je pense au terrain Atomik qui dispose d’un défibrilateur, ça peut paraître annodin, mais c’est là la différence avec le paint sauvage : en cas de pépin, priez pour que tout se passe bien…
  • Sur les terrains officiels, les organisateurs aménagent le terrain pour qu’il soit « fun », palettes, palissades, constructions en dur, etc. Sans aménagements, les terrains nus ne doivent pas être très fun !

Aménagement d'un terrain

  • D’un point de vue législation, si vous vous faites arrêter sur un terrain qui ne vous appartient pas, avec des lanceurs (non déclarés ?), vous risquez automatiquement la confiscation du matériel, et probablement des poursuites (violation de propriété privée, dégradation de bien, port d’arme prohibée, etc.)
  • Et enfin, je pense que c’est la chose la plus importante, cela nuit à notre image. Cela donne l’impression d’un loisir dangereux pratiqué à l’arrache par des personnes irresponsables. Beaucoup de personnes militent pour que le paintball (fluo) soit reconnu comme sport, et plus globalement pour la reconnaissance de ce loisir. Faire du paintball sauvage c’est faire un doigt d’honneur à tout ça.

Alors, si vous souhaitez débuter le paintball, pitié, allez sur un vrai terrain !
Est-ce que vous voyez d’autres arguements pour ne pas pratiquer le paintball sauvage ?

 

Cet article fait parti d’un dossier « débutant » (cliquer sur l’article pour y accéder):

  1. Les deux disciplines du paintball : le fluo et le camo
  2. Les règles de sécurité
  3. Votre 1ère partie de paintball
  4. Qu’est-ce que le paintball sauvage ?
  5. La liste du matériel
  6. Quel lanceur pour commencer ?
  7. Déclaration du lanceur de paintball à la préfecture
  8. Le kit pour démarrer
  9. Les scénarios
  10. Les termes du paintball

 

 

Les articles similaires

  • Cet article n'est plus d'actualité depuis le 6/09/2013, date de publication d'une nouvelle législation plus souple sur la vente et la pratique du paintball.   Un "détail" très important à connaitre lorsque vous débutez le paintball ...

  •   Voici quelques exemples de scénarios à faire par équipe : Attaque/défense classique : 1 équipe doit attaquer une position que l'autre équipe défend (il est généralement plus aisé de défendre, alors on déséquilibre volontairement ...

  • Je remets à jour cet article, qui datait de presque un an, pour le faire remonter dans les premiers. Le déroulement d'une partie de paintball est bien souvent le même d'un terrain à l'autre, et est plutôt simple à comprendre. Avant toute c ...

Vous avez aimé cet article ? Une remarque ?

21 Comments

  1. Très vrai, ce qu’on « paye » un peu plus cher sur un terrain, c’est l’assurance (et croyez-moi, peu de compagnies acceptent d’assurer ce genre d’activité), l’aménagement et l’entretien des terrains et des obstacles, l’encadrement, le conseil,…
    Mais sur un terrain, vous trouvez aussi des hommes (et des femmes !), de la convivialité, et vous faites de nouvelles rencontres à chaque fois que vous venez !
    Et ça, ça n’a pas de prix 😉

  2. sauvage repenti

    Bonjour,
    Il est aussi possible d’encadrer le paint sauvage avec un peu de bon sens.
    L’accord du proprietaire du terrain est prealable.
    Cela passe par une reconnaissance du terrain et de ses voies d’acces, la presence d’une trousse de secours specialisee (merci coupaing pharmaciens), le balisage du terrain.
    L’autre versant est une bonne communication: declaration de la partie en amont aux differentes associations (marche, chasse, cycliste), service de securite (gendarmerie, pompiers)
    Il est bien sur logique d’eviter les terrains proches de site touristiques.
    Le risque zero n’existe pas mais il est possible de le limiter. Have fun
    h

  3. … et aussi la mise en place d’une safe zone avec des filet adéquates.

    @repenti : ce que tu dis c’est loin du « à la sauvage » entre à la sauvage et chez un pro il y a aussi l’asso bien organisé qui fait ça dans les règles de l’art 😉

  4. @sauvage repenti : ce que tu décris là, ça s’appelle le « free paintball » et c’est donc bien éloigné du jeu « à la sauvage » qui ne prend aucunement en compte les questions de propriété et de législation.
    Le free c’est une activité responsable, même si elle n’est pas pratiqué sur un site prévu pour le paintball.

  5. @sauvage repenti : il n’y a rien qui interdit de pratiquer le Paintball chez soi, même au milieu de son salon. Si tu connais quelqu’un qui a un bon gros terrain et qu’il est d’accord il n’y aura jamais de problème sauf si un bille passe par-dessus la clôture et frappe un promeneur, et là c est pas bon parce que justement là, la bille n est plus chez toi.

    Vade retro paintball sauvage !!!

  6. kevin

    slt je dispo d un grand terrain boiser et je voudrai en faire un terrain de paintball ! j aimerai avoir des renseignement sur les loi et assurance , déclaration du terrain ……. merci d avance

    • Slt kévin, j’ai en tête la rédaction d’un article sur ces formalités, mais il ne sera pas près avant Décembre, alors en attendant je te conseille cette lecture : http://www.paintball-france.com/Page.php?id=551

      A bientôt

    • Bonjour Kévin,
      Pour ton terrain, tout dépend de ce que tu veux en faire : terrain pour des compétitions de speed (encore qu’en boisé ça me parait difficile) ? Terrain camo ? Accueil d’équipés ? De loisirs ?
      Et tu veux créer cela sous quel statut : Association ? Société (eurl, sarl auto-entreprise,…) ?
      L’article cité par Florent correspond surtout aux terrains de speed car le reste ne les intéresse pas. Je les ai contacté lors de l’ouverture de mon terrain, mais j’attends encore une réponse…(en fait, j’ai arrêté d’attendre !)
      Fais surtout attention aux assurances si tu accueilles du public (loisirs ou équipés, spectateurs,…) et à la sécurité de ton terrain (filets de protection, proximité du voisinage,…)
      Bref, c’est d’abord un gros boulot de réflexion !
      Bon courage en tout cas.
      Sophie.

  7. Delderf

    Effectivement je suis tt à fait d’accord avec ce qui est dit ! Mais fermé les terrains officiels l’hiver c’est favorisé le paintball sauvage !!! Nous n’avons pas le choix.

  8. Tonio

    Moi jai 16 ans je debute et je ne peux pas me rendre a un terain de paintball qui est a 1h de cher moi alors je ses que cela nest pas malin mais avec mes potes on prend une foret au hasard bien pomer on mes 2 3 afiche atention paintball et on joue on a pas d’autre solutions

    • Slt Tonio, tu es dans quel coin ? Je pourrais voir s’il y’a pas des terrains plus prêts.

      Je ne cautionne pas le sauvage, mais effectivement si vous le faites, prenez plein de mesures de sécurité (affiches, délimitez le terrain par un fil, utilisez des sifflets pour avertir d’un promeneur, etc …)

      Pour info je suis sur Paris, et j’ai au moins 45 min de voiture de pour accéder à un terrain. Mais c’est un « effort » qui me parait nécessaire pour jouer dans de bonnes conditions et en sécurité

    • Haze

      Mouai, il se trouve que j’ai moi aussi 16 ans et je débute également. J’habite en plein coeur de paris et mes parent n’ont pas de voiture. J’ai donc a me farcir entre 1h et 1h30 de transport en commun puis en général 3/4 d’heure – 1 heure de marche pour arriver au terrain (car quand on aime on ne compte pas ni l’argent ni les kilomètre … à pieds).
      Tu dis que tu joue en foret, tu habite donc en banlieue ou a la campagne, tes parents doivent donc surement avoir une voiture. Ils t’on laisser acheté un lanceur donc il sont d’accord pour que tu fasse du paint alors ils seront sans doute prés a t’emmenait quelque fois sur le terrain le plus proche ( a seulement 1heure, tu le dit toi même ).
      Si tu a vraiment envie de faire du paint (donc de respecter ses regles) cette excuse n’est pas très valable. CQFD
      Cependant tu n’a peux être pas d’autre solution, alors lorsque tu joue prend les dispositions nécessaire.

      Haze

  9. Haze

    et je viens de me rendre compte que j’ai écrie un roman ^^

  10. seb

    méme en ayant sont propre terrain on peux encore avoir des ennuies…une connaissance qui avec son propre bosquet de bois privé a du arréter a cause du voisinage ..pourtant les terrain était délimité par des filets ect .
    mais apres plusieurs visite de la police qui était envoyée par des gens du voisinage a l’entoure , il a tout arréter ! motif , les gens trouvaient que ca fesait trop de bruit et il trouvaient que des gens habillés en camouflage , ca fesait peur !! mdr .pour la police ca fesait méme trop ( milice ) !! ..pfff donc quoi qu’on face , on est émmerdé par certaines personnes parfois …

    • Slt Seb !
      j’avais déjà entendu une histoire comme celle la, c’est dommage
      mais je me mets à la place des voisins aussi : si le terrain est trop prêt, j’aimerais pas entendre tous les weekends les bruits des lanceurs, et des personnes qui viennent jouer…
      c’est pour ça que les terrains de paint (en tout cas tout ceux que j’ai essayé) sont situés en pleine campagne / forêt, pas de problème de voisinage ! ça fait souvent faire de la route, mais c’est le prix à payer
      c’est comme partout, il faut essayer de vivre avec ce qui nous entoure

  11. Hugo

    Moi , perso j’ai 14 ans , je fais partis d’un club d’on je suis le plus jeune (et bien sur je doit subite les  » t’inquiete , t’est petit tu peut passer en plein millieu du terrain  » mais bon je suis pas la pour dire que je sert d’appâts à mon équipe 😉 ) mon club est à 30 min de chez moi en voiture , le Paint sauvage ? Pour moi, HORS DE QUESTION et même si je le voulais je ne pourrais pas pour deux raisons : je n’est pas de lanceur qui m’appartienne et j’ai une réel préférence pour le fluo donc pour moi : Paint sauvage = enmerde

  12. Je vais essayer de faire parler l’experience : jouer en sauvage, c’est prendre le risque que ca se finisse mal. Il faut au moins un joueur expérimenté pour rappeler les règles de base: bouchon de canon, masque, et chrony. Ca reste un avis personnel….

  13. Huron

    A vivre sans péril, on meurt sans gloire ! et puis même…
    Sus aux règlements et à l’ordre, vive le paintball sauvage. Comment peux tu juger du fun d’un paintball sauvage si tu n’en fait pas ? Tu es peux être accro au speedball et autre jeux restreint a 800m², mais sache que d’autre ne peuvent pas encadrer ce style de jeu. Ensuite, bien sur qu’il y a des risques ! Et alors ? On prend aussi des risques en allant surfer, en allant skier, en allant plonger, faire de la moto, du VTT ou du roller… Si tu ne veux pas prendre de risque, fais du vélo d’appartement, arrête les barbecue, bouffe tes 5 fruits et légumes par jour et évite de sortir de chez toi.
    Et pour finir, pour ce qui est du « nuire à notre image », je suis partagé entre 2 sentiments… Le mépris de la superficialité de ceux qui s’inquiètent de leur image ? ou le rien à foutre ?

    • Bonjour Huron,
      Le problème n’est pas que celui de TA sécurité, mais celle des autres… ceux qui n’ont rien demandé, ceux qui se baladent en forêt tranquillement. Mais visiblement ce n’est pas grave, c’est ça ?

      Et j’ai beaucoup de mal avec cette vision « si tu ne veux pas prendre de risque fait autre chose », mais qui a dit que le paintball devait être un loisir risqué ? pratiqué dans des conditions de sécurités normales, le risque est très très faible !

      Et pour info je suis un joueur camo, j’ai commencé par du sauvage, pendant un an (en 2008), donc oui je connais. J’en ai vu des promeneurs, des chasseurs, des VTT, traverser notre zone de jeu… A un moment donné tu te dis que c’est complètement irresponsable de tirer des projectiles qui peuvent faire perdre un oeil à des inconnus. Tu vas dire qu’ils ont pris des risques en se promenant ?

      Et encore pour info, je roule tous les jours en moto dans Paris (et fait de la plongée jusqu’à 40m), donc oui les risques je sais ce que c’est et je les mesure, je fais attention à ce que mes loisirs ne me coutent pas un bras, un oeil ou autre…

      Je trouve ça dommage de volontairement prendre des risques pour soi et pour les autres dans le cadre d’un loisir, non ?
      En tout cas, j’espère que le jour où il y’aura un accident, tout le monde restera assumer ses responsabilités, n’est-ce pas ?

  14. Huron

    Ah c’est sur que si tu vas faire un paintball dans un jardin publique ou dans le bois de boulogne, de base tu pars avec une idée à la con.

    Du reste, ça ne change absolument rien à ce que j’ai dit. Pour MA propre sécurité (santé), j’estime ne pas prendre plus de risque (et même moins) à faire un paintball sauvage qu’a aller plonger ou surfer, sport dans lesquels je prend d’ailleurs volontairement des risques dans le cadre d’un loisir. Je ne suis donc pas d’accord avec toi sur ce point : il n’est pas dommage de prendre volontairement des risques dans le cadre d’un loisir, AU CONTRAIRE !

    Pour la sécurité des autres, je m’en tape. Ce qui me préoccupe, c’est MA sécurité (juridique), et c’est ce qui me retient d’aller jouer au paintball dans un centre ville. Quand je vais faire du paintball sauvage, je mobilise toute mes ressources pour éviter les emmerdes, donc pour ne pas shooter un VTT (lol, les VTT ne passent certainement pas là où on joue ni même que ne serait-ce qu’a porté de notre zone de jeu) ou un cueilleur de champi. Et je te dirais bien que tu risques autant à écraser un piéton en bagnole, la différence étant que toi tu es autorisé à circuler jusqu’à ce que l’accident se produise.

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *