Travailler dans l’univers du paintball ?

Cela fait quelques années que vous êtes passionnés de paintball, et vous vous dites « mais pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable, et travailler dans le monde du paintball ? »

Soyons honnête, tout joueur y a forcément pensé à un moment ou à un autre !

Travailler dans le monde du paintball, cela veut dire quoi ?
J’y vois plusieurs débouchés, vous me direz s’il y’en a d’autres.

1 – Avoir son terrain

Avouez que vous en avez rêvé ? Que vous êtes déjà dit, « moi si j’avais mon terrain, il y’aurait ça, et puis ça, et ça coûterait presque rien pour venir jouer ».

Terrain de paintball sportif

Mais avoir son terrain signifie plusieurs choses (liste non exhaustive !):

  • Posséder/louer un terrain adapté à la pratique du paintball. Je n’ai jamais fait cette démarche, mais vu les retours d’expérience de propriétaires, ce n’est pas simple pour trouver des bonnes âmes pour que cela aboutisse. Notamment auprès des municipalités. Mais pas impossible. Pensez à ce que le terrain soit un peu éloigné de toute habitation, pour ne pas avoir sur le dos les riverains génés par le trafic généré et les bruits des tirs.
  • Avoir une banque qui vous suit (ou un compte en banque déjà bien rempli). Un terrain de paintball c’est un investissement : les filets et poteaux pour encadrer les terrains coutent chers. Plus les lanceurs de location, plus le compresseur, etc.
    Pour qu’une banque vous finance, il vous faudra établir un business model. C’est un type de dossier qui permet de montrer à votre banquier (et pas que !) les investissements nécessaires, en relation avec la rentabilité escomptée.
    N’oubliez pas de budgéter votre communication, lancer un terrain nécessite de se faire connaitre, c’est un budget !
  • Ne plus avoir de vie le week-end. J’y vais un peu fort c’est vrai. Mais avoir un terrain signifie forcément de travailler le samedi et dimanche. Vous êtes le premier arrivé, le dernier parti.
    Et en semaine, vous préparez / réparer le matériel et le terrain.
  • Dernier point, VOUS NE JOUEREZ PLUS AU PAINTBALL. Oui, car posséder un terrain, signifie travailler pendant que les autres s’amusent.
    Et vous aurez toutes les merdes à : problème de compresseur, terrains à nettoyer en vitesse à cause d’une tempête la veille, lanceurs défecteux, etc.
    Sauf si vous avez la chance d’avoir tout plein d’employés qui le feront pour vous, mais c’est rarement le cas ;).
    Et c’est je pense le point le plus dur à accepter quand on veut travailler de sa passion, acceptez de passer du côté fun, au côté gestion.

Mais quand je vois le nombre de joueurs sur les terrains que je pratique en IDF, je me dis qu’il y’a encore un manque de terrains, il y’a beaucoup de joueurs pour finalement pas assez de terrains. Et avec un essort croissant du nombre de nouveaux joueurs, la demande (croisons les doigts) devrait grossir.

2 – Avoir son magasin

Autre solution, avoir son propre magasin. Que ce soit en ligne, ou en boutique physique. D’ailleurs les deux ne sont pas incompatible, puisque la plupart des boutiques en ligne sont aussi des boutiques physique.

Carton de billes de paintball
Là aussi cela signifie plusieurs points :

  • Avoir un bon réseau : le monde professionnel du paintball n’est pas très grand, et les pros se connaissent assez bien entre eux. Pour lancer une nouvelle boutique, vous aurez certainement besoin de l’appui de d’autres professionnels du paintball pour vous faire connaitre, sur les terrains, sur les compétitions, et également pour avoir les bonnes « astuces » et profiter d’expériences diverses.
  • Avoir une très bonne connaissances des marques, et des réseaux de distribution. A savoir qu’en France les principaux grossistes sont PCP et Sport Attitude (est-ce que vous en connaissez d’autre ?). Pour leur acheter du matériel au tarif professionnel, il vous faudra vous faire référencer auprès d’eux.
    Après vous pouvez aussi, à l’instar de Black Eagle, importer/produire du matériel à l’étranger avec votre marque.
  • Savoir gérer des stocks : sur du shop en ligne, la rapidité de distrubution du matériel est primordiale.
    J’ai connu quelques magasins (pas dans l’univers du paintball) qui géraient leurs stocks sur du flux tendus, à chaque commande, ils passent eux mêmes commandes auprès de leur grossiste. C’est à dire qu’ils vendent des produits qu’ils n’ont pas eux mêmes. Je trouve ça très limite, car bien souvent les délais de livraisons sont catastrophiques.
    N’oubliez pas qu’il suffit d’une mauvaise commande pour que le gars ne revienne plus jamais, et pire vous fasse de la mauvaise pub.
    C’est dur, mais il fait essayer d’être irréprochable sur chaque commande, il faut savoir être très exigeant sur soi-même.

La aussi, le parallèle avec la pratique du paintball est assez loin … vendre du matos et pratiquer le paintball sont deux choses différentes.
La contrairement aux terrains, j’ai l’impression qu’il y’a déjà pas mal de magasins en ligne… J’en compte une dizaine en France, qui ont généralement à peu près les mêmes références, et des prix à peu près similaires.
Par contre des magasins physiques, suivant les régions c’est très aléatoire. A vous de vous renseigner sur la demande dans votre coin.

 

3 – Organiser des big game ou compétitions

Là je vais passer vite, parce qu’en général les organisateurs sont en général soit :

  • Des terrains, donc voir le premier point
  • Des propriétaires de magasins, en général en partenariat financier / matos, voir le second point
  • Des associations, mais à but non lucratives, et qui donc ne permettent pas d’en vivre. Légalement une association loi 1901 peut rémunérer des salariés, mais attention le cadre est très stricte, et je ne connais pas une seule association de paintball en France qui ait les moyens de se le permettre.

 

4 – Être salarié

Lego-paintball-3

C’est une possibilité qui peut être intéressante pour prendre de l’expérience, des connaissances, et un réseau.
Et tout le monde n’a pas forcément envie d’avoir son propre business.
Je connais assez mal les débouchés donc je n’en dirais pas beaucoup, mais quand je vois le terrain Go Park, où il y’a bien 4 -5 employés chaque week-end, je me dis qu’il y’a bien des possibilités.
Il y’a également les grandes marques de paint qui ont des salariés en france , alors pourquoi pas tenter ?

 

5 – Avoir l’idée que les autres n’ont pas eu

Règle d’or dans le commerce, pour y arriver il faut avoir l’idée que les autres n’ont pas encore eue, et se lancer.
Dans le paintball, je vois deux initiatives qui ont vues le jour (si vous en connaissez d’autres, cela m’intéresse !) :

  • Projet K (l’école du paintball: il s’agit d’un coaching en ligne, moyennant 100 € par an, vous suivez un entrainement à base de fiches techniques, vidéos, d’exercices, etc. Et le gros plus est que chaque joueur peut debriefer avec son coach en ligne. En France vous aurez le choix entre Loic Voulot, et Axel Gaudin, tous deux joueurs de haut niveau. Toutes les infos sur le site : http://www.leprojetk.com/
  • What You Like : Il existe quelques sites d’actualités / reportages sur notre passion, notamment SOP qui fourni énormément de matière, mais également depuis plus d’un an ce site : http://www.wyl.fr, qui moyennant18 par an€ vous propose des contenus premium, et de participer au financement de projets.
    Aucune idée si le site est rentable, mais il y’a quelques inscrits. Mais les derniers articles semblent dater.

 

6 – Être joueur pro ?

Euh … là va falloir bosser dur, et faire partie d’une élite ! Les grosses équipes américaines et russes peuvent se le permettre, c’est beaucoup plus rare en France.
Peut être dans quelques années !

 

Donc voila, il existe quelques débouchés pour vivre du paintball, mais cela ne me semble pas aisé.

Désolé pour cet article un peu « péssimiste », ce n’est pas souvent dans mon habitude.
Mais si vous êtes très motivé, et que vous n’avez pas peur des challenges, foncez, vivre de sa passion c’est quelque chose de génial.
Je pense juste qu’il faut se rendre compte que ce n’est pas du tout la même que faire du paintball et travailler dans l’univers du paintball, bien souvent vous ne tirerez que peu de billes sur des adversaires.

J’aimerai bien avoir des retours d’expérience de joueurs qui ont franchi le cap, qui sont devenus professionnels dans le monde du paintball ?

Les articles similaires

  • Vous vous rappelez l'article sur Pbunk, le site de vente et d'achat par correspondance ? Un nouveau vient de voir le jour, et je trouve qu'il a de sérieux arguments pour avoir sa place dans l'univers des sites pour le paintball. Le site s'app ...

  • Et si on parlait arbitrage ? Pour chaque match, un grand nombre d'arbitres st nécessaire pour le bon déroulement de la partie, au moins 1 arbitre pour 2 joueurs ! La communication sur le terrain passe essentiellement par les gestes, accompa ...

  • Vous avez passé 3 heures à lire tous mes articles ... je vous en remercie ! Donc à priori vous devriez avoir assimilé les bases du paintball, vous devriez vous débrouiller comme un chef ! Mais maintenant vous voulez avoir plus d'infos p ...

Vous avez aimé cet article ? Une remarque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *